Extraction de la biodiversité microbienne

Révéler, apprivoiser et sauvegarder les micro-organismes cachés

Les microbes constituent non seulement la plus ancienne et la plus abondante forme de vie sur Terre mais aussi la moins connue puisque 99% de ce monde reste à explorer. Parce qu’ils vivent dans des lieux difficiles d’accès (déserts, volcans, sources chaudes, grands fonds marins…) ou qu’ils sont très difficiles à cultiver en laboratoire, voire totalement incultivables, l’immense majorité des microorganismes n’a en effet jamais été isolée, étudiée et encore moins exploitée. Pour découvrir, apprivoiser et sauvegarder cette source illimitée de nouveaux métabolites, DEINOVE combine la collecte environnementale et l’enquête génétique aux dernières technologies de culture et de bio-banques.

Unités technologiques à l'œuvre

Plateformes DEINOVE étape 1

Biodiculture

Recueil des échantillons dans des environnements naturels propices à la découverte ; identification et sélection de nouvelles espèces bactériennes ; stockage et préservation de tous les composants de cette biodiversité (cellules, extraits bactériens, acides nucléiques, protéines et métabolites).

Biologie synthétique

Extraire et séquencer la population bactérienne et les souches individuelles et identifier leurs potentiels métaboliques.

Science des données

Déterminer la diversité microbienne de chaque échantillon environnemental et identifier les nouvelles bactéries présentes dans cet écosystème. Garantir la traçabilité des échantillons, souches et extraits bactériens, et la qualité des données associées et du système de gestion de la bio-banque.

Ingénierie fermentaire

Développer et mettre en œuvre de nouvelles technologies de culture pour identifier des bactéries à croissance lente ou jamais cultivées, et améliorer leurs capacités métaboliques.